Le savon et la pandémie du Covid 19.

Mis à jour : nov. 11

Quoi de plus actuel que le savon, notre sauveur, en cette période de pandémie ?



Nous avons tous très bien compris, qu’une fois le Covid 19 présent dans notre organisme, il peut être très compliqué de le combattre au vu de l’intensité diverse des symptômes. La solution est donc de faire en sorte qu’il ne s’y installe pas étant donné que le stade 3 de circulation intense du virus ne semble pas vouloir ralentir.


Comment ne pas s'intéresser au savon, ce soin de première nécessité en cette période de crise sanitaire mondiale ? Il est important de rappeler que rien ne peut être plus efficace que le savon afin de détruire le virus du covid 19. Lors du lavage des mains, le savon vient se fixer sur les membranes lipidiques du virus et va les déstructurer et ainsi les dissoudre grâce aux molécules qui le composent. De plus, contrairement au gel hydroalcoolique, les agents hydratants et cicatrisants viendront en complément de sa fonction première de désinfectant. Alors, pourquoi ne pas le privilégier ?

Vous devez vous demander comment le savon agit précisément. Et bien c’est tout simple, les tensioactifs présents dans le savon sont des molécules hydrophobes ( que l’eau ne mouille pas et qui aime les corps gras ) et hydrophiles ( sur laquelle l’eau s’accroche ).



Se laver les mains avec du savon :


Au moment du lavage des mains, la partie qui aime les corps gras s’accroche à la membrane grasse du virus et lors du rinçage la partie qui aime l’eau est attirée par le flux du robinet. La décomposition de l’enveloppe du coronavirus est ainsi assurée et celui ci devient inactif en se décrochant de la peau grâce à cette action chimique, à l’écoulement de l’eau et au frottement des mains. Il ne peut ainsi donc plus pénétrer dans notre organisme et dans nos cellules.

Il est facile de comprendre en image ce cas. Nous avons tous déjà mis de l’huile dans de l’eau ( pour la cuisson des pâtes par chez nous en tout cas on le fait ). Force est de constater que l’huile ne se mélange pas à l’eau.

Avec l'action de micelles, l’huile peut se mélanger à l’eau en y ayant ajouté du savon et en agitant quelques secondes. Je vous invite à faire l'expérience si vous êtes sceptique.


En d’autres termes, la terminaison hydrophobe ( c’est celle qui évite l’eau vous vous souvenez ? ) des molécules du savon va se fixer sur l’enveloppe extérieure du virus et la désorganiser. Cette enveloppe de protection est ce qui permet au virus d’être infectieux. Sans celle ci il est totalement détruit et son action est stoppée net.



Les gels hydroalcooliques


Les gels hydroalcooliques sont à utiliser en remplacement du lavage des mains. Ces solutions alcoolisées sont efficaces pour tuer les bactéries mais contrairement au lavage des mains avec le savon elles ne permettent pas d'éliminer les micro-organismes qui restent présents sur notre peaux. Il est bon de savoir que l’usage de ces solutions à outrance pourrait favoriser l'émergence de bactéries résistantes. Essayons donc, dans la mesure du possible, de privilégier encore une fois l’option la plus simple et authentique du lavage au savon car elle reste la plus naturelle.


Vous êtes vous posé la question sur l’utilisation du souffleur sécheur- main en sortant des toilettes d’un restaurant ?

Pour ma part oui et je me suis vu souvent sortir les mains ruisselantes par doute sur l’utilisation de ces engins.


Une étude a été réalisée par des chercheurs du Royaume Unis qui affirme qu’il est meilleur de se sécher les mains avec du papier plutôt qu’avec le souffleur d’air afin de retirer les germes encore présents en cas de mauvais lavage.

Pour réaliser cette étude, des chercheurs ont contaminé des volontaires par un virus n’affectant que les bactéries et non pas les humains appelé bactériophage. Ces personnes une fois contaminés, ont essuyé leurs mains avec une serviette en papier et d’autres les ont passé sous un sèche-main. Ils ne se sont pas nettoyés les mains dans le but de simuler un mauvais lavage. On leur a ensuite demandé de toucher plusieurs surfaces d’un hôpital avant de faire des prélèvements à ces divers endroits. Il s’est avéré que les mains ayant été séchées sous un sèche-mains avaient contaminé 10 fois plus les surfaces touchées que celles séchées au papier. Les auteurs ont donc conclu que l’optimisation de la lutte contre l’épidémie du Covid 19 et plus précisément contre les risques de contagion devait promouvoir l’utilisation de serviettes.



La bonne technique pour correctement se laver les mains :

  • S’imbiber complètement les mains d’eau tiède si possible

  • se savonner jusqu’au poignet, entre les doigts et s'éterniser sur les ongles pendant au minimum 30 secondes

  • Se sécher les mains avec une serviette propre ou à usage unique et l’utiliser pour fermer le robinet.

Mettons donc toutes les chances de notre côté pour éviter ou sortir ( tout dépend de votre point de vue ) de la deuxième vague de coronavirus.

© 2020 par savons-naturels.fr  Le blog.